Randonnées pédestres en Corse

JPEG - 159.2 ko

Accueil > 6- Patrimoine > Flore > Flore des étangs littoraux

Flore des étangs littoraux

mardi 30 juin 2015

Les étangs littoraux ont pour origine les bourrelets de sables, graviers ou même galets, parallèles au rivage, qui empêchent ou ralentissent l’écoulement des eaux.
Ils peuvent être d’eau douce, la flore est alors celle des zones humides des plaines, ou d’eau saumâtre, avec une flore halophile.

Le Peuplier, le Saule blanc, cendré ou pourpre, l’Aulne bordent les rives des cours d’eau côtiers jusqu’au rivage où, avec l’étang, se développe les roselières (roseau et canne de Provence). Le fleuve traverse le bourrelet en son point le plus faible, souvent situé au niveau d’ îlots ou rochers qui, cassant la houle, diminuent la charge ramenée au rivage en sables et graviers (Portigliolo).

Là où les ruisseaux sont intermittents la flore est celle des marais salés, marquée par le Scirpe maritime, l’Obione, la Salicorne.

Ces zones humides présentent un grand intérêt sur le plan biologique, et pour leur faune, poissons comme oiseaux. Elles constituent des abris pour les oiseaux migrateurs.