Randonnées pédestres en Corse

Accueil > Sentiers marins 1 > Agulia

Agulia

mercredi 15 avril 2015

Agulia est un coup de sabre, une déchirure dans le chaînon côtier. Les eaux des ruisseaux (intermittents) s’y jettent pour rejoindre la mer.

Sa plage secrète, ultime, cachée au fond de la profonde échancrure, marque la limite sud de ce parcours.

 

Voir la carte
Parcours : compter 5h, aller retour, jusqu’au phare

Le sentier débute au pied de la tour de Campomoro, dans le pas des sentiers de Pozzi et du Canusellu. Voir jusqu’à la plage, le sentier du Canusellu.

Après la plage du Canusellu poursuivre le long du littoral. Plusieurs prairies remplaçent le maquis, et libèrent l’espace.
Passée la Pointe de Puntonu, les criques de galets s’égrènent. La roche, une monzogranite porphyroïde, donne à la roche une chaude couleur. C’est une roche aux grains moyens qui ne résiste pas bien à l’érosion éolienne. D’où les formes étonnantes que prennent les roches sous l’action conjuguée des embruns salés et du vent. L’alternance de périodes sèches et humides favorise la désagrégation du granite. Et avec le vent, le grain de sable, devenu un puissant projectile, tourbillonne dans les cavités, les agrandissant.
D’où ce bestiaire d’animaux fantasmagoriques, anthropomorphes qui ponctuent tout le littoral. Un bestiaire qui avec la saison, la course du soleil, la position de chacun, se dévoile, se masque, se transforme.

La Pointe de Puntonu dépassée, l’île d’Eccica, située au sud d’Agulia, se profile à l’horizon.

JPEG - 533.6 ko
Crique d’Agulia

Juste avant la crique d’Agulia, le sentier traverse une nouvelle surface d’érosion marine [1] , une nouvelle prairie littorale, puis obliquant vers l’est, la crique se découvre : étroite, aux eaux claires, peu profondes, chaudes, toujours plates, même quand soufflent les vents d’ouest.

Pour le retour, le sentier remonte le cours d’eau intermittent du vallon de Vangone d’Aucia. De ci de là des murets rappellent que ces vallons étaient jadis lieux de culture. Une source, de faible débit en été, est aménagée à la cote 80m, avant que le sentier ne remonte sur la crête du chaînon côtier en longeant un nouveau muret plusieurs fois centenaires...

La crête offre une vue dégagée sur la côte jusqu’à la Punta di Manna Mulina (180m - monzogranite), un très bel observatoire que borde un bosquet de chênes. De là, le sentier descend vers Canusellu et sa retenue artificielle, traverse l’ubac ombragé, franchi le ponton et retrouve le sentier de Canusellu.

Sur la crête dominant la baie de Campomoro, après le muret, poursuivre la descente tout droit et ne pas emprunter sur la droite ce qui reste de la piste qu’ un ancien projet immobilier avait diligenté....

Passer près de l’aire de battage à blé. Vous êtes sur la crête. A votre droite la baie, ses voiliers, et les parcs de pisciculture. A votre gauche la mer qui s’irise avec la plongée du soleil. Face à vous la tour de Campomoro

PNG - 414.4 ko
Acquisitions du Conservatoire

Voir la carte des acquisitions (en bleu) du Conservatoire sur les sites classés (fond vert)
Parcours : compter 5h aller retour, jusqu’au phare
Source : Conservatoire 2015


Voici la plus longue des randonnées en boucle accessible à partir de Campomoro. Elle offre un magnifique aperçu de l’immensité des territoires vierges que constitue le littoral au sud du Golfe de Valinco.

Sartène est la 1ère commune de France par son linéaire côtier. Tout le caractère sauvage de ce littoral est concentré dans ces espaces, ces baies, ces criques, ces promontoires perdus entre Campomoro et Tizzano.

Portfolio

  • Sous le couvert du maquis
  • Sentier du littoral vers Agulia
  • Vallée d'Agulia
  • Pont aménagé par le Conservatoire
  • Passage aménagé dans un muret
  • Golfe du Valinco et tour de Campo Moro
  • Plage de Campo Moro
  • Cala d'Agulia
  • Plateau d'abrasion

[1La mer, jadis, atteignait un niveau plus élevé. Elle a usé les roches tendres, les transformant en plates-formes d’abrasion