Randonnées pédestres en Corse

Accueil > Sentiers marins 1 > Phare de Sénétose : aménagement d’un gîte

Phare de Sénétose : aménagement d’un gîte

vendredi 12 février 2016

Il faut compter 6 jours de marche pour relier Campomoro, dans le Golfe du Valinco, à Bonifacio. Six jours de marche, sans vrais dénivelés : le sentier du littoral suit le ras des flots, dans un cadre des plus sauvages, des mieux préservés.

Car c’est en Corse que le Conservatoire du littoral a multiplié les acquisitions et protège aujourd’hui le plus grand pourcentage de côtes.

Entre Campomoro et Bonifacio seul se nichent le petit port abri de Sartène (Tizzano) où une alimentation est à disposition ( et restaurants et hôtels...) et le village de Pianottoli Caldarello où un supermarché, un boulanger (et restaurants et hôtels..) sont à disposition.
Autrement dit, randonner du Valinco aux Bouches de Bonifacio demande un peu d’organisation.

Pour faciliter la découverte de ces territoires, le Conservatoire du Littoral réaménage depuis l’été 2015 le phare de Sénétose, pour en faire un gîte pour randonneurs. Le phare, aujourd’hui automatisé, a libéré l’espace dévolu à ses gardiens. Sont prévus huit chambres, une salle de lecture, un réfectoire, des salles d’eau et sanitaires, une grande terrasse avec vue mer.... Les aménagements sont en cours.

Au dessus du phare, sur la crête qui conduit à la tour gênoise du XVIIe siècle, une citerne vient d’être installée pour recevoir les eaux de pluie. Si le soleil, le vent, sont amplement suffisants pour donner toute l’énergie électrique requise, l’eau est par contre le facteur critique.

Les gardiens du phare recourraient à une source à proximité. Et un puits avait été creusé dans leur jardin, un carré de terre ceint d’un mur de pierre sèche, entre le phare et la mer.

Dans un tel cadre, il convient de prendre très tôt ses réservations.... car les criques désertes, les plages de sable rose, les orius cachés dans le maquis, les mégalithes et autres constructions de l’âge du bronze, les bergeries, les aires de battage, bref, tout ce qu’on ne trouve plus en ville ou dans nos campagnes et nous rappelle d’où l’on vient, se trouvent tout à l’entour.


Le gîte a été ouvert durant l’été 2016. Voir photos.
Compter 15 € pour la nuit en dortoir et 20 € pour une chambre à deux.
Pas de restauration mais possibilité de cuisiner. Boissons à disposition.

Portfolio

  • Dernières couches de peinture
  • Cour interne du phare avec salles d'eau et salle de lecture
  • Le réfectoire
  • La terrasse du gîte en travaux
  • Citerne de récollement des eaux de pluie
  • L'ex jardin des gardiens, héliport pour matériaux
  • Dortoir
  • Salle commune
  • Salle commune
  • La cour aménagée