Randonnées pédestres en Corse

JPEG - 159.2 ko

Accueil > 5- Lettres > Mouvement d’eau

Mouvement d’eau

mardi 10 avril 2018

Pour voir Les Nymphéas de Claude Monet, est-il besoin d’aller sous les verrières de l’Orangerie ?
Si par malchance le soleil ne baigne pas les salles, Les Nymphéas n’offrent qu’une pâle illustration de leurs couleurs…
Alors pourquoi Paris ?
Alors pourquoi pas ailleurs ?

Quand les averses incessantes vous bloquent des jours durant sous l’auvent d’un abri de fortune, les Nymphéas viennent à vous.
Ainsi les jours en Corse...

" Flaque de lumière,
Flaque d’eau,
Au sein de l’éternelle rotation des astres,
Cette brève flamme chasse la lente grisaille
D’un après-midi.

Flaque de lumière,
Flaque d’eau,
Attirant quelques moineaux : leurs gazouillis
Rappellent un instant le bonheur terrestre :
La soif étanchée. "

Pourquoi ailleurs, quand il suffit de se pencher sur une flaque, ses mousses, ses sedums, et ces centaines de bulles d’air qu’un vent violent, rageur, fait prisonnières des eaux, pour voir le plus admirable des tableaux ?…

Dans « L’éternité n’est pas de trop », François Cheng ne nous dit-il pas encore :
" Un lotus pousse dans la vase d’un étang, mais aucune boue ne peut entacher ses pétales purs comme jade. "
La rafale frise la mare, et la vase brune collée à la roche, transmutée matière vivante, surgit telle une peau de lézard, ou un cuir de crocodile….

Portfolio

  • Dans un pli de granit perdu dans un chaos rocheux…
  • … ajoutaient d'étranges lumières à la végétation rupestre
  • …des milliers de bulles d'air prisonnières des eaux…
  • …sous un vent rageur frisant les eaux…
  • Revigorés, gonflés, par les trombes d'eau nocturnes….
  • …habituellement absentes des grands chaos rocheux…
  • … y portant des couleurs inconnues par ailleurs…
  • et la mare frisait comme une peau de lézard. Il suffisait de se (...)
  • …les sedums avaient capté l'air et l'eau des bourrasques