Randonnées pédestres en Corse

JPEG - 159.2 ko

Accueil > 5- Lettres > Retour à Roccapina

Retour à Roccapina

samedi 23 novembre 2019

Avec les premières neiges sur l’Incudine, nous abandonnons la montagne pour retrouver la tour de Roccapina.
La plage est déserte, il a plu dans la nuit, mais deux chasseurs battent semelle sur la piste conduisant à la plage.

Le sable est lisse, régulièrement poinçonné par la marque fine des gouttes de pluie. La mer est plate, et d’un gris métallique sous les nuages qui jouent sous le soleil.
Pas un seul bruit n’est perceptible, sinon le croassement des grands corbeaux (Corvus corax) perchés sur les ruines du Lion, où ils nidifient.

Le sentier, derrière la cabane du pêcheur, conduit à la tour de Roccapina. Il est maintenant large, muni de cairns, fortement raviné par endroits par les fortes pluies successives qui depuis 20 jours frappent l’île.

Au pied de la tour génoise la béance de l’effondrement du 1er étage s’est encore agrandie. La voûte en cul de four qui porte la terrasse laisse voir son architecture, et notamment l’escalier, construit dans l’épaisseur du mur. Bien visible, il ouvre au delà de sa dernière marche, sur les cieux et nombre de pierres en suspens... si bien qu’on n’ose plus se risquer à escalader la façade, gagner la salle de garde et accéder à la terrasse par l’escalier.
Au pied de la béance, l’amas de pierres a encore grossi...
Seul le four à pain n’a pas subi de nouveaux outrages du temps, mais déjà il était bien diminué...

Si voir une tour génoise rénovée procure une certaine émotion, contempler une tour qui une à une perd ses pierres, annonce sa ruine prochaine, produit une émotion sans commune mesure. C’est notre propre décrépitude que nous regardons, que nous constatons. Le Conservatoire du Littoral n’en peut mais. La tour est la propriété privée d’une société italo suisse...en cours d’expropriation depuis des années.

La plage de l’Erbaju, au Nord, est comme blonde sous le soleil, la mer magnifiquement bleue. De grands coupe-feux, couleur terre, se croisent dans la verdure de la plaine de l’Ortolo, et descendent jusqu’à la dune. Des postes de chasse les bordent.
A nos pieds la baie de Roccapina est déserte, sans la moindre embarcation. Un dénuement qui se prolonge infiniment vers le sud où la côte se dessine dans une solitude totale : la balise du Prêtre, les îles de Bruzzi, la tour l’Olmeto. la Tonnara, le cap du Feno et, au delà, la Sardaigne.
A l’Ouest, l’île d’Asinara se découpe sous le même trait d’un scalpel acéré .

Au retour, les immenses flaques d’eau qui barraient la piste de part en part, ne se sont pas résorbées. Les roues s’y perdent jusqu’à hauteur des portes...
Les chasseurs ont abandonné les postes de battue et les grands corbeaux, postés sur la crête du Lion, dessinent, sur la ruine de l’ancienne vigie, de fantomatiques créneaux ...


Cette tour projetée dès 1573 dans le cadre de la protection de la côte sud-ouest, zone menacée par les Turcs, ne sera construite qu’au tout début du XVIIe siècle.

C’est une tour circulaire, massive, sur trois niveaux dont un seul étage.
A la base se trouve la citerne, alimentée par une canalisation venue de la terrasse.
Le deuxième niveau était percé d’une porte d’accès. Retour ligne automatique
Au troisième niveau, la terrasse qui n’est plus couronnée d’un parapet, ne comporte plus que quelques renforts de mâchicoulis.

La salle de l’étage est couverte d’une coupole dite en cul de four. Elle dispose d’une cheminée et de deux niches aménagées au niveau du sol. L’escalier qui conduit à la terrasse est bâti dans l’épaisseur du mur. Sur la terrasse, la guérite de l’escalier n’a pas subsisté.

Sous la tête de Lion, qui fait face à la Tour de Roccapina,les ruines d’un oriu subsistent. Quelques murs, et beaucoup de pierres en vrac.... Il aurait servi de grenier à grains, du temps où la Corse exportait sa production vers Gênes.

Portfolio

  • La tour et son effondrement
  • La cabane du pêcheur face aux écueils des Moines
  • La tour vue du coté sud, le mieux conservé
  • Mur du grenier à blé, sous le Lion - Incudine et Bavella en fond
  • Ruines du Lion de Roccapina - Incudine sous la neige
  • Baie de Roccapina - Cap de Feno à l'horizon
  • Coté nord