Randonnées pédestres en Corse

JPEG - 159.2 ko

Accueil > 5- Lettres > Sur les traces….

Sur les traces….

mercredi 11 avril 2018

Les deux chiens ont sauté la barrière du refuge, ils se sont fondus dans le maquis…
L’après-midi même la traque débute et se poursuit les jours qui suivent....

Elle se poursuit, le lendemain, le long des sentiers de chasseurs et des anciennes drailles de transhumance.
Mais à la nuit, les chiens restent introuvables.

Le surlendemain, au petit matin, des aboiements au loin répondent à nos sifflets. Bloqué derrière le portail en bois d’un caseddu abandonné, des jappements épuisés nous accueillent. Tout penaud Bil se laisse approcher et conduire à la maison, après deux nuits dehors…

Mais où est son compère, où est Pluto ?
Dès l’après-midi, nous reprenons les recherches en faisant un grand demi-cercle autour du refuge, mais Pluto ne répond pas aux appels.

En agrandissant le cercle nous descendons jusqu’à la plaine. Assis derrière un portail, bloqué par un grillage, épuisé, il nous attend. Il n’a pas eu la force de remonter jusqu’à nous ...
La remontée est épique, le chien se couche tous les vingt mètres pour se reposer. Il faut le porter, grosse peluche de 52 kg, puis à la tombée de la nuit, appeler le gardien pour qu’il vienne à notre rencontre avec son 4×4…

Deux jours plus tard, il n’est toujours pas sorti et…. dort près du poêle !
Mais il pleut, il pleut enfin sur cette terre desséchée après un été si dur, si sec qu’il a asséché les puits, épuisé les sources...
Et demain il neigera.

« Première neige tôt ce matin. L’ocre, le vert
Se réfugient sous les arbres.

Seconde vers midi. Ne demeure
De la couleur
Que les aiguilles de pins
Qui tombent elles aussi plus dru parfois que la neige.

Puis, vers le soir,
Le fléau de la lumière s’immobilise.
Les ombres et les rêves ont le même poids.

Un peu de vent
Écrit du bout du pied un mot hors du monde
. »

La Grande neige - Yves Bonnefoy

Ah.... le fléau de la lumière en Corse... le matin, à l’aube, ou le soir, ou même dans la journée quand un tamis de nuages diffracte les rayons... la pureté à l’état vierge, sans pollution, sans poussière, pousse la vue jusqu’aux côtes sardes, détache villages ou éoliennes de la masse de relief... La Corse, le dernier territoire.

Portfolio

  • Barrière de bois
  • Narcisses au pied d'un caseddu
  • Des carrefours abandonnés....
  • Toit perdu dans le maquis
  • Poste de chasse sur un rocher
  • Perdrix rouge
  • Marcher, siffler, crier "Pluto" !!
  • Narcisses surprises et aux aguets...
  • Bénitier trilobé pour amadouer les elfes...
  • Lajournée s'étire... la quête continue
  • Mais quelle direction nous donnent les bourgeons ?
  • Le long des drailles...