Randonnées pédestres en Corse

JPEG - 159.2 ko

Accueil > 5- Lettres > Oursinade

Oursinade

mercredi 11 avril 2018

Ce carré de bleu, ces éclats de bleu devrions-nous plutôt dire, qui explosent entre le rose ocre des roches et le noir luisant des troncs de genévriers, montent en nous comme un flux puissant, salé, iodé, vivant, solaire.
La mer, toutes les mères brassées, serrées dans les mêmes bras, les mêmes baies, les mêmes criques, depuis des siècles, battent d’une même pulsation, millénaire.
En Méditerranée pourquoi l’Antiquité, infailliblement, remonte t-elle en nous ?....

« Une même vague, depuis Troie, roule sa hanche jusqu’à nous » écrit St John Perse.
La mer brise sur les récifs, les nuages glissent sur l’horizon, un soleil d’hiver plane sur les eaux. Nous cherchons la crique à l’abri du vent.

L’eau est froide, le clapot trouble les fonds, agite les algues, cache les oursins. Il faut s’habiller, accepter la tête sous l’eau.

Mais quel trésor, couleur corail, suave, parfumé, fragile et délicat, s’étoile au creux des carapaces ! Le bout de la cuillère moissonne le fruit des flots, le muscat et le blanc exaltent nos papilles…. et, sur la braise, grillent le figatelli et les carrés d’agneau de lait de Fabrice et Carine.

En deux mille ans rien n’aura changé, ni l’odeur de la myrte, ni le grésillement des genévriers jetés sur la braise. Ici nous sommes restés Ulysse...

« Et je m’éloigne et vais vers le rivage.
La barque, et d’autres barques, y sont venues.
Mais tout est silence, même l’eau claire.
Les figures de proue ont les yeux encore
Clos, à l’avant de ces lumières closes.

Et les rameurs sont endormis, le front
Dans leur bras repliés en dehors des siècles.
La marque sur leur épaule, rouge sang,
Tristement brille encore, dans la brume
Que ne dissipe pas le vent de l’aube
. »

L’agitation du rêve, Yves Bonnefoy.

Portfolio

  • Sac à dos, sur la piste
  • Baie de Roccapina
  • Sous le vent du promontoire, le lieu de pêche...
  • Puissant, luisant, torsadé, le tronc du genévrier se moque des embruns (...)
  • La mer brise sur les récifs et les écueils des Moines
  • De la nécessité absolue du Conservatoire du Littoral
  • Plonger et oublier la température de l'eau...
  • Poséidon sortant des eaux...
  • Allumer le feu.... sans disputer l'héritage
  • Pourquoi regretter les vieux parapets quand l'infini est à (...)
  • Retour à Roccapina, toujours dans les mêmes sentiers